E-COMMERCE

 

le e-commerce consiste à utiliser un média électronique – principalement, internet – dans le but de vendre des produits. Autrement dit c’est l’échange pécuniaire de biens, de services et d’informations par l’intermédiaire des réseaux informatiques, notamment Internet.

le commerce électronique est à la mode, aujourd’hui plus que jamais. Nous passerons également en revue les différents types de e-commerce, ainsi que les avantages du commerce électronique par rapport au commerce traditionnel.

LES AVANTAGES DU COMMERCE EN LIGNE

Les avantages de la vente en ligne justifient amplement d’entamer une telle activité pour toute entreprise désirant s’épanouir; agrandir son réseau . En effet, le commerce en ligne permet à l’entreprise de réaliser les bénéfices suivants :

– L’augmentation des revenus :

les boutiques en ligne sont très faciles à créer et génèrent des revenus considérables pour un coût peu élevé car elles sont ouvertes 24h/24, tous les jours de la semaine et ne nécessitent pas la présence d’une personne physique pour servir les clients. En plus, vous pouvez gagner beaucoup d’argent, grâce à la publicité affichée sur votre site.

 – L’expansion du marché :

le commerce électronique ouvre des canaux de vente jusque-là inexplorés qui dépassent de loin le marché de proximité des petites entreprises.

Chaque commerce se dirige à un type de client spécifique. Cela nous permet de distinguer les types d’ e-commerce suivants :

  • B2B (Business-to-Business) : entreprises dont les clients finaux sont d’autres entreprises ou d’autres organisations. Par exemple, une boutique de matériel de construction qui s’adresse à des architectes ou des décorateurs d’intérieurs.
  • B2C (Business-to-Consumer) : entreprises qui vendent directement les produits ou services aux consommateurs finaux. C’est la forme la plus courante, et l’on dénombre une multitude d’exemples dans les domaines de la mode, de l’électronique, etc.
  • C2B (Consumer-to-Business) : portails sur lesquels les consommateurs proposent un produit ou un service que les entreprises peuvent acquérir. Il s’agit des portails d’emploi freelance classiques comme Elance, Odesk, Humaniance, Hopwork, etc.
  • C2C (Consumer-to-Consumer) : entreprises qui facilitent la vente de produits entre consommateurs. Les exemples les plus parlants sont eBay, Leboncoin ou tout portail de vente d’articles d’occasion entre particuliers.

Ces formes de commerce électronique sont les plus courantes. Il  en existe également d’autres types, comme le G2C (Goverment-to-Consumer), le C2G (Consumer-to-Goverment) ou le B2E (Business-to-Employer).

Comme l’on peut le voir, le commerce électronique regroupe des réalités qui vont au delà d’une simple achat dans une boutique.